samedi 12 mars 2011

GENERAL : Un clin d’œil à notre ami Madhu Mangal BASU

Madhu BASU, né à Calcutta, sort diplômé de l'École des Beaux-arts de cette même ville en 1988. C’est un peu plus tard, qu’il arrive à Paris ou il est accueilli comme artiste-invité à l'École Nationale Supérieure des Beaux-arts de Paris (ENSBA) dans l'Atelier "Techniques et Matériaux" où il travaille les différentes techniques picturales essentiellement à base de pigments. Aujourd'hui, il peint uniquement avec des pigments un objet tout simple à la figure géométrique tout aussi simple. Sans porter atteinte à sa recherche, il confère à son œuvre, une puissance poétique singulière qui sollicite notre sensibilité, notre imaginaire et notre réflexion, ou tout amoureux de l’inde authentique s’y retrouve. C’est pour cette raison que j’ai accepté de m’exprimer sur son œuvre et vous invite par le biais de cette vidéo à la méditation devant ses toiles. Lorsque le proverbe bengali dit que le pot contient l’univers, non seulement il fait allusion aux 5 éléments qui lui donne vie comme la terre, l’eau, le vent, le feu et l’espace mais aussi à l’existence humaine ou le pot joue un rôle important à toutes les étapes de la vie. A la naissance, le pot symbolise la matrice de la mère, puis il est un élément du rituel à l’occasion du mariage et enfin à la mort le pot renferme les cendres du défunt. Parce que j’ai vu les mêmes en Amérique du Sud, en Afrique et en Inde, ces pots, aussi humbles puissent ils paraitre révèlent la créativité humaine tout en devenant universels et intemporels. Bien que le monde change tout comme nos mentalités, ces pots continuent à nous accompagner dans notre vie quotidienne sous différentes formes, apparences, matières et nous parlent un langage social en parfaite adéquation avec notre société moderne. Merci encore à cet artiste qui soutien l’idep depuis sa création.

video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire