dimanche 7 novembre 2010

GENERAL : Un simple ticket de métro pour partir… en Inde

Le 29 août 2010, l'équipe de télé matin (émission de France 2 présentée par William Leymergie) déambulait parmi les fidèles de Ganesh dans les rues de Little India ou plutôt le Little Jaffna, du nom de la capitale de la région tamoulophone du Sri Lanka, le micro quartier hindou de la capitale qui s’étale sur quelques pâtés d’immeubles à la frontière des X e et XVIII e arrondissements. Ganesh, le Dieu à tête d’éléphant, fils de la déesse Pârvatî et de Shiva est vénéré aujourd’hui en Inde et dans une large partie de l’Asie par des centaines de millions de fidèles. Son culte s’est répandu dès le 7ème siècle de notre ère dans une large partie de l’AsieGanesh compte de fervents dévots. Ses fidèles ont établi des temples à Ganesh, à New York, à Londres et depuis 1985 à Paris. Tous les ans, le grand char de Ganesha défile dans les rues, accompagné de joueurs de flûte, de tambour, de danseurs et de chanteurs. Sachez que des balades aux abords de la station la Chapelle, on ne peut oublier les épiceries aux senteurs du sud de l'inde, les restaurants authentiques tel le dishny de la rue Cail , les magasins d’étoffes multicolores, les call centers aux destinations évocatrices, mais aussi les salons de coiffure ou des magasins de vidéos croulant sous les DVD en provenance de Bollywood, l’usine à films de Bombay : bref s'arrêter à cette station, c'est se donner un avant goût de ce que compose nos voyages solidaires annuels dans le Tamil Nadu . Dans l'attente de futures visites de ce quartier que nous vous proposons dans le cadre de nos activités, nous vous invitons à découvrir cette vidéo évocatrice d'exotisme.
video

samedi 6 novembre 2010

GENERAL : Comme nous, refusez la fatalité ! Parlons en le 28 novembre aux Ulis

En France, tous les jours, des bénévoles, des salariés, comme ceux de l’indian development education project s’impliquent dans des projets de solidarité internationale. Des citoyens tentent de comprendre le monde et, par des gestes concrets promeuvent des relations Nord-Sud plus justes et plus équitables. Mais avez vous entendu parler de ces bénévoles, de ces salariés, de ces artisans pour un monde meilleur, de ces citoyens ? Les connaissez-vous ?
Nous vous invitons à venir nous rencontrer le dimanche 28 ! Nous vous ferons connaître notre vision de la solidarité, de la citoyenneté internationale, les actions menées tout au long de l’année sur nos sujets de préoccupation. Nous vous proposerons des pistes d’actions concrètes, à la portée de tous, et démontrerons lors d'une conférence que la solidarité internationale peut être un acte politique inscrit dans le durable.
Côté indian development education project, le soutien de microprojets en milieu scolaire se base sur le partage et la réciprocité, non sur l’assistance, laissant ainsi les populations maîtres de leur destin (les projets étant nés d’initiatives locales). Persuadé que l’éducation est un facteur majeur d’intégration, de lutte contre l’exclusion, l’idep à choisi de porter des projets visant à favoriser l’accès à l’école en veillant à la parité des sexes (l’objectif majeur étant, la scolarisation et le maintien des filles à l'école). Garantir le droit à l'éducation est une question d'équité, de justice et d'économie. Prendre conscience des enjeux qui traversent notre monde, s’engager en faveur de plus de justice et de solidarité, placer l’Homme au centre de nos préoccupations … c’est l’objectif de cette "13e Semaine de la solidarité internationale" : c’est aussi celui de l’indian development education project ….
En 2010, faisons que "La Semaine de la solidarité internationale" soit l’occasion de partager avec d’autres des valeurs et des objectifs communs et retrouvons nous au LCR de la Treille de 11h à 18h30, (Les Ulis). Nous vous rappelons que pour la création d'un évènement commun, il suffit de nous appeler au 09 62 38 40 75 ou 06 07 16 23 00 ou de nous écrive à : indiandevelopment_educationproject@orange.fr

mardi 2 novembre 2010

GENERAL : Si donner plus ne coûte pas plus, avec l’idep, parfois c’est même remboursé !

Vous êtes un particulier :
Vous souhaitez par exemple faire un don de 50€, vous pouvez donner jusqu’à 150€. Cette somme équivaudra à 50€ après déduction* d’impôts. Par contre l’ONG disposera bien de 150€, soit de quoi construire ≈ 1 m². Si souhaitez parrainer la construction du futur bâtiment scolaire (Kilvelur 2008) en faisant un don annuel de 500€, vous ne dépenserez en réalité que 170€ après défiscalisation, soit 0,47€/jour (l’équivalant d’une½ baguette). Si 500€ en une fois c’est trop ; pensez à la mensualisation ! Vous deviendrez le parrain privilégié de la construction avec un versement mensuel de 45€ (demandez-nous le formulaire ad hoc).

Vous êtes une entreprise :
Nous vous encourageons à en faire autant car non seulement vous bénéficierez de la déduction fiscale** en vigueur, mais la partie correspondant au coût réel après impôts vous sera remboursée sous la forme d’une insertion d’encart publicitaire*** sur le site web ainsi que sur les documents de prospection de l’ONG. Si vous faite un don annuel de 500€, vous ne dépenserez en réalité que 200€ après défiscalisation. En tant que partenaire, nous vous proposons de transformer ces 200€ en encart publicitaire pour une durée de 6 mois. On peut ainsi considérer que votre don initial de 500€ vous est entièrement remboursé ………. ! En sus d’une démarche solidaire, vecteur de défiscalisation utile, nous vous offrons une visibilité optimale à nos côtés. Sans tarder, appelez nous au 09 62 38 40 75 ou écrivez nous à : indiandevelopment_educationproject@orange.fr
(*) 66% du montant des dons faits à l'idep sont déductibles de vos impôts, dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Sur le plan fiscal, seuls les dons et cotisations donnent lieu à déduction d'impôts. Pour que le donateur bénéficie de ces déductions, l'association bénéficiaire doit être d'intérêt général et délivrer un reçu fiscal que le donateur joindra à sa déclaration de revenus (sauf s'il effectue cette déclaration sur Internet)
(**) Le mécénat d'entreprise, qui passe par un "don manuel" à une association déclarée en préfecture, ouvre droit à déduction fiscale. Le don manuel se définit comme un don en nature ou en espèces. Un don reste manuel, quel que soit son montant, tant qu'il ne nécessite pas un acte notarié et n'est pas soumis à la formalité de l'enregistrement. Pour les entreprises assujetties à l'impôt sur le revenu ou à l'impôt sur les sociétés, la déduction fiscale est égale à 60 % du montant du don dans la limite de 5 millièmes du chiffre d'affaires annuel. Pour que le donateur bénéficie de ces déductions, l'association bénéficiaire doit être d'intérêt général et délivrer un reçu fiscal que le donateur joindra à sa déclaration de revenus (sauf s'il effectue cette déclaration sur Internet)

(***) la visibilité de l’insertion sur le site web, les newsletters, documents de prospection, est équivalente à 6 mois par tranches de 500€ de don.

Agissons ensemble en finalisant la construction de l’école pour toutes !

GENERAL : La Lettre d'Information du mois de Novembre 2010

Pour recevoir en direct la Newsletter de l'idep, il faut en avoir fait la demande où être membre de l'ONG, donateur, parrain de la construction, mécène ou sponsor. Vous qui avez la chance d'être déjà abonné, copiez le lien de cette page et diffusez le à votre entourage en nous recommandant. Ainsi, vous deviendrez membre actif de la "solidaire attitude". Vous avez par le biais d'un collègue, d'un ami découvert ce canal d'information adapté au suivi d'avancement du projet, vous pouvez uniquement recevoir la Newsletter et faire partie de la mail-list en écrivant à : indiandevelopment_educationproject@orange.fr
Pour lire la lettre dans de bonnes conditions : cliquez dessus ................................
Vous souhaitez en un clic parcourir l'ensemble de nos Newsletters, rendez-vous sur notre rubrique "toutes nos lettres d'informations"