mardi 18 août 2009

PROJETS : vues d'un chantier solidaire !

L’aide au développement se distingue de l’aide d’urgence en ce qu’elle favorise l’essor des populations aidées alors que l’aide d’urgence intervient dans des situations de catastrophes naturelles ou conflits armés. En lieu et place d’aide au développement, les fondateurs de l’idep préfèrent l’appellation coopération au développement, du fait qu’en son sein, y prône des projets élaborés par les populations locales et ainsi constitue un réel accompagnement participatif. C’est sur ces fondamentaux que l’idep porte des micro projets dont le terme de "micro" n’a de valeur que par opposition aux programmes d'envergure macro économique, d'aide directe aux gouvernements ou aux grandes institutions des pays bénéficiaires, pilotés par l’AFD, le FMI, etc.. et qui se chiffrent par dizaines ou centaines de millions d'euros. En ce sens, le microprojet est mille fois moins important, il reste d'échelle villageoise ou communautaire et n'a qu'une influence locale. Mais il touche les gens au cœur de leurs préoccupations et, surtout, il n'existerait pas sans eux. Le microprojet que vous accepterez de soutenir aux côtés de l’idep répond aux besoins de base des populations locales et prend appui sur des partenaires locaux, pleinement investis, fiables et motivés.
Le chantier actuel, concrétise ce que nous appelons la coopération au développement local, car l’arrivée de celui-ci, peu mécanisé donc à fort besoin en main d’œuvre humaine, donne aux populations locales la possibilité de gagner 200 à 250 roupies par jour (moins de 4 euros). Des femmes de coolies ¹, des mères de filles scolarisées à l’AVAGHS ², des veuves, des célibataires, soit au total plusieurs dizaines de femmes en quête de ressources complémentaires, d'un accès au minimum vital fréquenterons le chantier. Le choix technico-économique nous a conduits à opter pour une construction sur ossature Béton Armé, donnant une plus grande facilité d’emploi, offrant un contrôle optimal de la superstructure. Alors que l’ossature sera constituée de poteaux principaux et de poutres, le bardage (en briques) composant les murs sera fait à partir de matériaux n’exigeant aucune qualité porteuse, celui-ci ne jouant qu’un rôle de remplissage. Soucieux du développement économique local, nous utiliserons des briques en terre cuite réalisées sur place et encouragerons l’entreprise à employer une main d’œuvre locale.
¹ tacherons, ouvriers agricoles journaliers, manœuvres sur les chantiers
² Anjuvattathamman Girls High School
video

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire